Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 14:58
AIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à Pondichéry

John Peter est né il y a une trentaine d'années dans le quartier de DUBRAYAPET, un  quartier très défavorisé de Pondichéry.

A l'âge d'un an John Peter est atteint par la poliomyélite. Il restera paralysé des membres inférieurs.

A 5 ans, il a la chance de commencer la pratique du yoga.

A 8 ans il commence à apprendre l'anglais...

Aujourd'hui, il est professeur de yoga. Il enseigne à VUDHAVI KARANGAL et ailleurs.

Il est même devenu une "vedette": il a remporté nombre de concours, passe à la télévision etc...

Ci-après, quelques images de John Peter en concours ou animant une leçon pour les enfants défavorisés.

AIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à PondichéryAIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à Pondichéry
AIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à Pondichéry
A gauche: John Peter sur sa moto - A droite: le bidonville où habite John PeterA gauche: John Peter sur sa moto - A droite: le bidonville où habite John Peter

A gauche: John Peter sur sa moto - A droite: le bidonville où habite John Peter

MAI 2006 : John Peter lance un Projet ambitieux !

C'est la création d'une ONG destiné à prendre en charge des enfants du slum (= bidonville) où il habite.

Son nom: MAATROU THIRAN OUDAIYOAR SAMUGA NAMPATTU SANGAM

Dans le texte ci-dessous, John Peter explique le pourquoi de cette initiative:

AIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à Pondichéry

Lors d'un dernier voyage nous avons pu visiter le bâtiment que John Peter et son équipe ont fait sortir de terre, bâtiment qui servira donc de havre de paix, où les enfants du bidonville trouveront un lieu sûr pour faire leurs devoirs, pratiquer du yoga bien entendu, améliorer leur anglais, etc...

 

ENFANTS DES RUES DE PONDICHERY a décidé de contribuer aux travaux de finition. Un ami d'Alice THOMAS, Mr RAJA, Ingénieur Civil, a accepté de gérer notre aide.

Nous avons aussi le plaisir d'annoncer que des élèves de l'Institut des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse, via leur association INDIACTION, collectent des fonds destinés aux travaux. En outre, une dizaine d'entre eux se rendront sur place cet été pour y agir concrètement !

Belle initiative !

Vous pouvez y participer sur leur site de crowdfunding ULULE

Voici quelques photos des enfants du slum.

 

AIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à PondichéryAIDER LE PROJET DE JOHN PETER, professeur de yoga, à Pondichéry

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:34

Depuis plusieurs années  ENFANTS DES RUES DE PONDICHERY - PROVENCE organise une grande et belle FÊTE INDIENNE dans les environs de TOULON.

 

Le 20 mai la FÊTE INDIENNE de notre association en PROVENCE !!!
Le 20 mai la FÊTE INDIENNE de notre association en PROVENCE !!!
Le 20 mai la FÊTE INDIENNE de notre association en PROVENCE !!!

Pour réserver...

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 16:43

Une fois de plus, mon rêve s'est réalisé, j'ouvre les yeux et .. Alice est devant moi !

Cette femme extraordinaire ne peut que susciter l'admiration !

En effet, grâce à l'énergie d'Alice et de son mari Maran, 165 garçons et 84 filles et fillettes ont trouvé une famille d'accueil - l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL !

Car c'est vraiment une grande famille. Ici, chez Vudhavi Karangal, on se sent bien, les enfants sont heureux, de grands sourires vous accueillent et vous participez à leur rythme de vie.

Quand vous avez la possibilité comme nous de vivre sur place, vous les voyez partir le matin, dans leurs uniformes, tous beaux et propres, et les filles avec leurs nattes tressées soigneusement et fixées par un ruban de couleur. Mais au fait, à quoi correspond la couleur de ces rubans?

Tout ce beau monde est fort discipliné, et le suivi constant des enfants pourrait devenir problématique en raison du grand nombre d'enfants fréquentant plusieurs niveaux de classes dans différentes écoles.

Eh bien, la solution a été trouvée : la couleur du ruban détermine les classes ! Par exemple :

"Middle School" = Collège

 Class VI  correspond à notre  Sixième >> Ruban Rouge

 Class VII correspond à notre Cinquième  >>  Ruban Blanc

Class VIII correspond à notre Quatrième   « Middle Secondary School » / Collège + Lycée  >> Ruban vert

Class IX correspond à notre Troisième  >>  Ruban Bleu

Class X (Secondary School Certificate) correspond à notre Seconde   >>  Ruban jaune

« Upper Secondary School » ou « Senior Secondary » / Lycée 10+1  correspond à notre  Première  >>  à nouveau Ruban rouge

Et si vous voyiez avec quelle adresse et art les nattes sont faites le matin avant d'aller en classe, vous seriez émerveillés par la dextérité de chaque fille !  Et tout ceci est réalisé sans miroir… comme vous pouvez l'apercevoir sur les photos ci-après!

Quelle grâce, je ne peux me lasser d'admirer!

Gaby Pfeiffer

Pondichéry Mars 2017

Bleu Blanc Rouge !!! Le drapeau Français flotterait-il à Pondichéry??
Bleu Blanc Rouge !!! Le drapeau Français flotterait-il à Pondichéry??
Bleu Blanc Rouge !!! Le drapeau Français flotterait-il à Pondichéry??
Bleu Blanc Rouge !!! Le drapeau Français flotterait-il à Pondichéry??
Bleu Blanc Rouge !!! Le drapeau Français flotterait-il à Pondichéry??

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 16:38
Le 23 avril à NÎMES: une vente aux enchères pour acquérir un groupe électrogène !!!

Vous trouverez plus d’informations sur cette vente aux enchères sur le site du  ROTARY CLUB SOMMIERES VAUNAGE en cliquant ICI.
 

BUT DU PROJET

Acquisition d’un groupe électrogène d’une puissance de 62.5 KVA destiné au Foyer des garçons VUDHAVI KARANGAL situé à Nonankuppam.

Justification de l’investissement

Le Foyer est bien entendu alimenté par le réseau électrique de la ville, mais en Inde la production de courant n’arrive pas à suivre la demande. D’où l’organisation d’interruptions quotidiennes de l’alimentation à n’importe quelle heure de la journée.

Hôtels, commerces, administrations etc sont tous équipés de groupes électrogènes pour faire face à ces interruptions de service.

Le Foyer possède des batteries de secours, mais qui sont complètement insuffisantes pour pouvoir faire face à cette situation.

Conséquences :

  • l’alimentation en eau est interrompue, car pour tenir compte de la faible pression du réseau et des coupures d’alimentation également, il faut remplir les réservoirs situés sur les terrasses à l’aide de pompes électriques. 
  • Lavage du linge, douches, cuisine sont tributaires de la disponibilité en eau. Ces activités sont très perturbées dans ces conditions.
  • L’activité normale du soir, c’est à dire repas, études, programmes artistiques etc sont interrompues,
  • La sécurité du campus devient difficile à assurer si la coupure d’électricité intervient le soir après 18h30 (heure de la tombée de la nuit) et se prolonge pendant plusieurs heures.

 

Coût du projet et financement

Un devis pour le groupe électrogène a été établi par une entreprise pour un montant de 465 000 INR soit au taux actuel 6200 €.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 07:40

Article du blog ALORS VOILA du Dr. Beaulieu, paru suite sa visite en février 2015 chez Vudhavi Karangal et Satya Special School, en cliquant ICI

Le Dr. Beaulieu est devenu un soutien important de notre action à Pondichéry, en relation avec nos partenaires l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL et le Centre pour enfants handicapés mentaux SATYA SPECIAL SCHOOL.

Article paru sur notre blog, le 5 mai 2015 ICI

Le Dr Beaulieu
Le Dr Beaulieu
Le Dr Beaulieu

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 13:55

 

Les Enfants des Rues de Pondichéry-Bretagne

a le plaisir de vous informer que DIMANCHE 11 JUIN 2017 aura lieu la 7ème édition de

la traversée commentée

de la Baie du Mont-Saint-Michel !!!

Cette traversée de la Baie du Mont-Saint-Michel, en aller-retour, sera commentée par des guides professionnels !

Le guide animateur vous fera découvrir la Baie : sa flore, sa faune, l'histoire de Tombelaine et des pèlerinages, les activités traditionnelles, les légendes, le phénomène des marées, l'ensablement et les grands travaux.

Le point de rendez-vous est au Bec d'Andaine, commune de Genêts, à 11h30, pour partager un pique-nique, chacun apportant son repas.

Le départ aura lieu à 12h30, le retour est prévu pour 18h30. Un pot de l'Amitié sera offert.

    C’est une marche inoubliable qui se fait par tous les temps, c’est un grand bol d’air marin tonique.

   Nous aurons à marcher dans la tangue, traverser des rivières, franchir des sables mouvants, tout cela sous la conduite bien sûr de guides expérimentés.

   La découverte du Mont-Saint-Michel, en passant par le rocher de Tombelaine, constitue une aventure exceptionnelle, à ne pas manquer.

La distance à parcourir, aller retour, est de 14 km. Un court arrêt est prévu au Mont-Saint-Michel.

La traversée se fait pieds nus, prévoir short, vêtements chauds, coupe-vent, cape de pluie ou ciré, chapeau ou casquette. Prévoir aussi sac à dos, bouteille d’eau, en-cas, serviette de toilette, crème solaire.

Modalités pratiques

La participation aux frais est de 21 € par personne. Pour les enfants de moins de 6 ans c’est gratuit; les guides peuvent demander qu'ils soient portés dans certaines circonstances. Le bénéfice sera reversé au profit des actions de l’Association “Les Enfants des Rues de Pondichéry”.

La traversée ne peut-être annulée que sur décision des guides en cas de mise en cause des conditions de sécurité.

Pour un co-voiturage depuis Betton (Ille et Vilaine), le rendez-vous est prévu à 9 H 30 place de la gare.

Renseignements et inscriptions

Jean-Marc Berthet : 02 99 55 86 79 et jean-marc.berthet2@wanadoo.fr

Jean-Claude Renault : 02 99 55 88 33

Dominique Lavenier : lavenier@free.fr

 

Ici bulletin d'inscription pour participer !

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 18:33

 

Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Quelques réalisations des enfants de Vudhavi Karangal

Quelques réalisations des enfants de Vudhavi Karangal

Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.

La vie, chez les garçons er chez les filles.

et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...

et pour finir, quelques images de la ville et des arts...

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 13:47

L'orphelinat de garçons possède un atelier bien équipé pour travailler le bois, l'acier, faire de la soudure, de la plomberie, des travaux sur l'installation électrique etc.

La création de cet atelier c'est faite au fur et à mesure des moyens financiers disponibles.

L'objectif est triple:

- une autonomie dans les travaux de maintenance qui permet d'économiser l'argent,

- une intervention sans délais pour la plupart des besoins,

- et une formation concrète pour tous, chacun suivant ses possibilités. Y compris pour les étudiants, bien sûr !

Ci-après des photos. En cliquant dessus vous verrez la photo en entier.

Bonne découverte !

 

A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.

A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.

A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.

A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.

A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.

A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.

A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.

A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.

A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.

A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.

A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.

A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.

A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.

A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.

A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.

A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.

Soudure à l'arc.

Soudure à l'arc.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:21

Le 16 janvier dernier, 21 élèves du Collège et Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis ont passé une partie de leur journée avec les pensionnaires, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. Cette rencontre était organisée par Sylvie Lobbedez, professeur et coordinatrice des échanges de son établissement.

Ces rencontres sont importantes pour tous. Pour les pensionnaires de Vudhavi Karangal, c'est un témoignage de l'intérêt manifesté pour eux par des jeunes étrangers. C'est un moment d'échange.

Des élèves français, de Terminale, Première et Quatrième, nous racontent leur expérience.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Julien D., élève de Terminale

Nous, 21 jeunes français de la Côte d'Azur, sommes allés rendre visite aux orphelins, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. C'était une réelle leçon de vie. Ils nous ont enseigné leur maîtrise de la cuisine et avons appris à vivre comme ils le font tous les jours. Ils respirent la joie et regorgent d'énergie. Je pense vraiment que cette association est un ascenseur social, elle permet à des enfants nés dans l'inégalité d'exploiter leur potentiel en ayant accès à une éducation de qualité et cela dans une ambiance de vie chaleureuse. Ces enfants, qui n'ont pas eu beaucoup de chance dans la vie, sont aujourd'hui heureux, et cette joie était, lors de notre rencontre, contagieuse.
Ce que permet
VUDHAVI KARANGAL est une leçon de vie et j'admire les gens qui font fonctionner cette association depuis maintenant plusieurs années.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Mathilde, élève de 4ème

Pendant notre séjour en Inde, nous avons fait des choses inoubliables et fantastiques, et l'une d'elles était la visite de deux orphelinats.
Mais nous n'avons pas seulement découvert comment ils vivaient, nous avons appris à les connaître au cours d'une matinée. Le premier était celui des garçons. Quand nous sommes entrés, les orphelins étaient tout souriants et nous bombardaient de questions. Après avoir déposé quelques peluches, livres, affaires scolaires ou vêtements, et visité l'orphelinat, nous nous sommes tous réunis sous une espèce de préau et nous avons préparé ensemble le repas. En épluchant les légumes, on se parlait, on rigolait (si un jour on m'avait dit que j'éplucherais des légumes à l'autre bout du monde en me marrant avec des Indiens et des Français, je ne l'aurais jamais cru ). Après la séance de découpage, nous avons joué avec eux. Quand le repas fut prêt, nous nous sommes réunis une nouvelle fois et nous nous sommes tous assis sur des tapis et avons mangé avec les mains. A peine le repas fini, nous devions déjà repartir et passer l'après-midi à l’orphelinat des filles. Quand nous sommes arrivés, je pense qu'on était tous un peu mal à l'aise car elles étaient en plein repas. Donc nous en avons profité pour le visiter, nous avons vite remarqué qu'il était plus petit que le premier. Puis nous sommes redescendus dans la cour où nous avons partagé de la canne à sucre. Personnellement, je trouve que les filles nous ont plus vite intégrés à leurs groupes en nous appelant
akka/sister pour les filles et brother pour les garçons. Certains d'entre nous ont même pu jouer au badminton. Nous avons même pu rencontrer Alice, la fondatrice des orphelinats. Cette journée restera gravée dans nos mémoires. En France, on se plaint tellement, mais en Inde ils n'ont rien mais ils ont le sourire ; et nous on a tout et on fait la gueule. On nous a expliqué, et ça je trouve que c'est le plus important : que l'essentiel pour eux n'était pas ce que nous apportions, mais c'était que nous soyons là pour eux.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Matteo, élève de Première

Pour ma part, je trouve que cette sortie pour passer du temps avec ces enfants était une excellente initiative. Je sentais que ces enfants avaient besoin de rencontrer de nouvelles personnes (qui sont en plus étrangers et blancs). J’ai du coup beaucoup apprécié tout ce qu’on a pu faire avec eux, comme les danses, préparer le repas de midi, parler avec eux, prendre pas mal de photos aussi. C’était une rencontre importante et bénéfique, qui m’a permis de me rendre compte de la chance que nous avons d’être entre de bonnes mains et dans de bonnes conditions de vie. Je vous remercie encore d’avoir réussi à organiser cette sortie qui restera à jamais gravée en moi.

 

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Mabel, élève de Première

Dans la matinée nous sommes arrivés dans une petite rue. Il était difficile de nous orienter, méconnaissant cette nouvelle ville. Ici, ce trouvait l'orphelinat des garçons. Nous sommes entrés et un grand nombre de petits enfants s'agitaient en nous souriant. Une insouciance et un petit bout de bonheur qui prévalait face à leur situation défavorable. Ils avaient envie de jouer avec nous, ils venaient à notre rencontre sans aucun signe de méfiance et seulement un espoir lisible dans leurs grands yeux noirs de voir une main se tendre et de recevoir un sourire en réponse au leur. Ils ont dansé, puis nous avons préparé à manger et partagé ce repas avec eux. Une fois le repas terminé nous avons dû les quitter pour nous rendre à la structure qui accueillait les filles. Nous sommes arrivés dans une maison traditionnelle où, moins nombreuses et silencieuses, les filles étaient encore en train de manger. Après la visite des locaux, elles avaient terminé leur repas et nous les avons retrouvées dans la cour où elles nous ont appris de nombreux jeux et nous ont offert de la canne à sucre. La journée s'est écoulée très rapidement en compagnie de ces enfants et nous ne voulions plus les quitter. Ils ont été une preuve que la vie s’apprécie avec ce que l'on possède, avec simplicité.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL
Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 09:44

Cet année l'anniversaire d'Alice a été fêté très simplement, contrairement à l'an dernier où un "programme" géant avait été préparé par les grands garçons.

La raison? c'est que cette année la date des examens scolaires a été avancée à début mars.

Donc priorité au travail scolaire, bien sûr !

Rappel du reportage sur le "programme" de l'an dernier en cliquant .

Et quelques photos de cette année, ci-après.

28 février, l'anniversaire d'Alice, la maman aux 250 enfants (au moins)
28 février, l'anniversaire d'Alice, la maman aux 250 enfants (au moins)

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry