Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 13:55

 

Les Enfants des Rues de Pondichéry-Bretagne

a le plaisir de vous informer que DIMANCHE 11 JUIN 2017 aura lieu la 7ème édition de

la traversée commentée

de la Baie du Mont-Saint-Michel !!!

Cette traversée de la Baie du Mont-Saint-Michel, en aller-retour, sera commentée par des guides professionnels !

Le guide animateur vous fera découvrir la Baie : sa flore, sa faune, l'histoire de Tombelaine et des pèlerinages, les activités traditionnelles, les légendes, le phénomène des marées, l'ensablement et les grands travaux.

Le point de rendez-vous est au Bec d'Andaine, commune de Genêts, à 11h30, pour partager un pique-nique, chacun apportant son repas.

Le départ aura lieu à 12h30, le retour est prévu pour 18h30. Un pot de l'Amitié sera offert.

    C’est une marche inoubliable qui se fait par tous les temps, c’est un grand bol d’air marin tonique.

   Nous aurons à marcher dans la tangue, traverser des rivières, franchir des sables mouvants, tout cela sous la conduite bien sûr de guides expérimentés.

   La découverte du Mont-Saint-Michel, en passant par le rocher de Tombelaine, constitue une aventure exceptionnelle, à ne pas manquer.

La distance à parcourir, aller retour, est de 14 km. Un court arrêt est prévu au Mont-Saint-Michel.

La traversée se fait pieds nus, prévoir short, vêtements chauds, coupe-vent, cape de pluie ou ciré, chapeau ou casquette. Prévoir aussi sac à dos, bouteille d’eau, en-cas, serviette de toilette, crème solaire.

Modalités pratiques

La participation aux frais est de 21 € par personne. Pour les enfants de moins de 6 ans c’est gratuit; les guides peuvent demander qu'ils soient portés dans certaines circonstances. Le bénéfice sera reversé au profit des actions de l’Association “Les Enfants des Rues de Pondichéry”.

La traversée ne peut-être annulée que sur décision des guides en cas de mise en cause des conditions de sécurité.

Pour un co-voiturage depuis Betton (Ille et Vilaine), le rendez-vous est prévu à 9 H 30 place de la gare.

Renseignements et inscriptions

Jean-Marc Berthet : 02 99 55 86 79 et jean-marc.berthet2@wanadoo.fr

Jean-Claude Renault : 02 99 55 88 33

Dominique Lavenier : lavenier@free.fr

 

Ici bulletin d'inscription pour participer !

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 18:33

 

Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Quelques réalisations des enfants de Vudhavi Karangal

Quelques réalisations des enfants de Vudhavi Karangal

Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
Les belles photos de Josepha, volontaire céramiste chez Vudhavi Karangal
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.
La vie, chez les garçons er chez les filles.

La vie, chez les garçons er chez les filles.

et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...
et pour finir, quelques images de la ville et des arts...

et pour finir, quelques images de la ville et des arts...

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 13:47

L'orphelinat de garçons possède un atelier bien équipé pour travailler le bois, l'acier, faire de la soudure, de la plomberie, des travaux sur l'installation électrique etc.

La création de cet atelier c'est faite au fur et à mesure des moyens financiers disponibles.

L'objectif est triple:

- une autonomie dans les travaux de maintenance qui permet d'économiser l'argent,

- une intervention sans délais pour la plupart des besoins,

- et une formation concrète pour tous, chacun suivant ses possibilités. Y compris pour les étudiants, bien sûr !

Ci-après des photos. En cliquant dessus vous verrez la photo en entier.

Bonne découverte !

 

A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.

A gauche, ponçage. A droite, massicotage de livres.

A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.

A gauche, reliure de livres, avec spirale. A droite, une presse, pour la reliure.

A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.

A gauche, une scie à bois. A droite, une machine à sculpter le bois.

A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.

A gauche, redressage de pièces en métal. A droite, découpage de pièces en acier.

A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.

A gauche, découpage du bois. A droite, scie à métal, manuelle.

A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.

A gauche, cintrage. A droite, scie électrique à main.

A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.

A gauche, la forge. A droite, affutage des outils.

A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.

A gauche, table de montage d'appareils électriques. A droite, découpe de l'aluminium.

Soudure à l'arc.

Soudure à l'arc.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:21

Le 16 janvier dernier, 21 élèves du Collège et Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis ont passé une partie de leur journée avec les pensionnaires, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. Cette rencontre était organisée par Sylvie Lobbedez, professeur et coordinatrice des échanges de son établissement.

Ces rencontres sont importantes pour tous. Pour les pensionnaires de Vudhavi Karangal, c'est un témoignage de l'intérêt manifesté pour eux par des jeunes étrangers. C'est un moment d'échange.

Des élèves français, de Terminale, Première et Quatrième, nous racontent leur expérience.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Julien D., élève de Terminale

Nous, 21 jeunes français de la Côte d'Azur, sommes allés rendre visite aux orphelins, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. C'était une réelle leçon de vie. Ils nous ont enseigné leur maîtrise de la cuisine et avons appris à vivre comme ils le font tous les jours. Ils respirent la joie et regorgent d'énergie. Je pense vraiment que cette association est un ascenseur social, elle permet à des enfants nés dans l'inégalité d'exploiter leur potentiel en ayant accès à une éducation de qualité et cela dans une ambiance de vie chaleureuse. Ces enfants, qui n'ont pas eu beaucoup de chance dans la vie, sont aujourd'hui heureux, et cette joie était, lors de notre rencontre, contagieuse.
Ce que permet
VUDHAVI KARANGAL est une leçon de vie et j'admire les gens qui font fonctionner cette association depuis maintenant plusieurs années.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Mathilde, élève de 4ème

Pendant notre séjour en Inde, nous avons fait des choses inoubliables et fantastiques, et l'une d'elles était la visite de deux orphelinats.
Mais nous n'avons pas seulement découvert comment ils vivaient, nous avons appris à les connaître au cours d'une matinée. Le premier était celui des garçons. Quand nous sommes entrés, les orphelins étaient tout souriants et nous bombardaient de questions. Après avoir déposé quelques peluches, livres, affaires scolaires ou vêtements, et visité l'orphelinat, nous nous sommes tous réunis sous une espèce de préau et nous avons préparé ensemble le repas. En épluchant les légumes, on se parlait, on rigolait (si un jour on m'avait dit que j'éplucherais des légumes à l'autre bout du monde en me marrant avec des Indiens et des Français, je ne l'aurais jamais cru ). Après la séance de découpage, nous avons joué avec eux. Quand le repas fut prêt, nous nous sommes réunis une nouvelle fois et nous nous sommes tous assis sur des tapis et avons mangé avec les mains. A peine le repas fini, nous devions déjà repartir et passer l'après-midi à l’orphelinat des filles. Quand nous sommes arrivés, je pense qu'on était tous un peu mal à l'aise car elles étaient en plein repas. Donc nous en avons profité pour le visiter, nous avons vite remarqué qu'il était plus petit que le premier. Puis nous sommes redescendus dans la cour où nous avons partagé de la canne à sucre. Personnellement, je trouve que les filles nous ont plus vite intégrés à leurs groupes en nous appelant
akka/sister pour les filles et brother pour les garçons. Certains d'entre nous ont même pu jouer au badminton. Nous avons même pu rencontrer Alice, la fondatrice des orphelinats. Cette journée restera gravée dans nos mémoires. En France, on se plaint tellement, mais en Inde ils n'ont rien mais ils ont le sourire ; et nous on a tout et on fait la gueule. On nous a expliqué, et ça je trouve que c'est le plus important : que l'essentiel pour eux n'était pas ce que nous apportions, mais c'était que nous soyons là pour eux.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Matteo, élève de Première

Pour ma part, je trouve que cette sortie pour passer du temps avec ces enfants était une excellente initiative. Je sentais que ces enfants avaient besoin de rencontrer de nouvelles personnes (qui sont en plus étrangers et blancs). J’ai du coup beaucoup apprécié tout ce qu’on a pu faire avec eux, comme les danses, préparer le repas de midi, parler avec eux, prendre pas mal de photos aussi. C’était une rencontre importante et bénéfique, qui m’a permis de me rendre compte de la chance que nous avons d’être entre de bonnes mains et dans de bonnes conditions de vie. Je vous remercie encore d’avoir réussi à organiser cette sortie qui restera à jamais gravée en moi.

 

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Mabel, élève de Première

Dans la matinée nous sommes arrivés dans une petite rue. Il était difficile de nous orienter, méconnaissant cette nouvelle ville. Ici, ce trouvait l'orphelinat des garçons. Nous sommes entrés et un grand nombre de petits enfants s'agitaient en nous souriant. Une insouciance et un petit bout de bonheur qui prévalait face à leur situation défavorable. Ils avaient envie de jouer avec nous, ils venaient à notre rencontre sans aucun signe de méfiance et seulement un espoir lisible dans leurs grands yeux noirs de voir une main se tendre et de recevoir un sourire en réponse au leur. Ils ont dansé, puis nous avons préparé à manger et partagé ce repas avec eux. Une fois le repas terminé nous avons dû les quitter pour nous rendre à la structure qui accueillait les filles. Nous sommes arrivés dans une maison traditionnelle où, moins nombreuses et silencieuses, les filles étaient encore en train de manger. Après la visite des locaux, elles avaient terminé leur repas et nous les avons retrouvées dans la cour où elles nous ont appris de nombreux jeux et nous ont offert de la canne à sucre. La journée s'est écoulée très rapidement en compagnie de ces enfants et nous ne voulions plus les quitter. Ils ont été une preuve que la vie s’apprécie avec ce que l'on possède, avec simplicité.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL
Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 09:44

Cet année l'anniversaire d'Alice a été fêté très simplement, contrairement à l'an dernier où un "programme" géant avait été préparé par les grands garçons.

La raison? c'est que cette année la date des examens scolaires a été avancée à début mars.

Donc priorité au travail scolaire, bien sûr !

Rappel du reportage sur le "programme" de l'an dernier en cliquant .

Et quelques photos de cette année, ci-après.

28 février, l'anniversaire d'Alice, la maman aux 250 enfants (au moins)
28 février, l'anniversaire d'Alice, la maman aux 250 enfants (au moins)

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 16:02

Le rapport annuel, pour l'année 2015-2016, de notre partenaire SATYA SPECIAL SCHOOL, vient de nous parvenir.

Nous en extrayons la présentation exposée par son président et par sa directrice, Mrs Chitra Shah.

Vous pourrez trouver le rapport complet au bas de cet article.

SATYA SPECIAL SCHOOL: présentation de l'exercice 2015-2016.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 04:21

Pour la troisième année consécutive, Michèle Rabreau revient chez VUDHAVI KARANGAL pour animer un atelier de céramique.

Voici son récit

L’histoire continue ! Cette année trois nouveaux céramistes, Cathy, Josépha et Cyril sont venus m’épauler pour animer ce troisième stage. Toujours le même choc émotionnel devant ces visages aux yeux pétillants et aux sourires radieux.

La petite activité ludique se transforme. Lorsque nous sommes arrivés nous avons pu voir que les petites graines semées au cours des deux premiers stages avaient grandi toutes seules: les petites mains se sont en effet approprié le travail de la terre pour en faire des bijoux.

Ensuite le four est arrivé, amené et installé par son fabricant, Monsieur Sivanan, tombé sous le charme de l’orphelinat. Il s’est lié d’amitié avec Maran, il va le guider pour toutes les mises au point. Il prépare également la terre. Maran a bien réalisé l’importance des caractéristiques de la terre avec laquelle on travaille. Ils vont donc former une équipe parfaite pour gérer l’essentiel, sans nous.
 

L'arrivée du four ! Alice et Michèle devant le four.L'arrivée du four ! Alice et Michèle devant le four.
L'arrivée du four ! Alice et Michèle devant le four.L'arrivée du four ! Alice et Michèle devant le four.

L'arrivée du four ! Alice et Michèle devant le four.

Cyril et Josépha ont montré à Maran comment préparer des moules pour faire rapidement et plus facilement les petits bols qu’Alice souhaite faire décorer pour vendre.

L’année dernière Mady avait initié Maran au tournage. Mais le tour, bricolé à partir d’un vieux moulin pour le riz, était bien trop poussif. Evidement, Maran l’a perfectionné, il est à peu près opérationnel et Cyril a pu continuer l’enseignement.

Janvier 2017, troisième stage céramique à Vudhavi KarangalJanvier 2017, troisième stage céramique à Vudhavi Karangal

Donc voilà, nous pouvons dire « mission accomplie ! », l’activité céramique est maintenant durablement installée chez VUDHAVI KARANGAL, et nos jeunes apprentis céramistes ont autour d’eux les soutiens indispensables pour les aider à aller plus loin.

Bien sûr, les enfants souhaitent nous voir revenir, alors tout ceux qui peuvent, par leur présence et leur expérience, enrichir cette belle aventure sont les bienvenus, même et surtout sans nous. Merci d'avance.

Michèle R.

Workshop chez les filles
Workshop chez les fillesWorkshop chez les filles
Workshop chez les fillesWorkshop chez les filles

Workshop chez les filles

et chez les garçons...et chez les garçons...

et chez les garçons...

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 13:24

Samedi 4 février, dès potron-minet, arrive un cortège de voitures officielles devant le portail de l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL...

Débarquent Madame Kiran Bedi, Lieutenant Gouverneur* du Territoire de Pondichéry, et sa suite ! Pas moins !

Cette visite marque de façon très officielle la place éminente qu'occupe l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL, qui accueille à présent 245 garçons et filles.

LE REPORTAGE EN PHOTOS, tirées du Facebook de la visiteuse.

* Le Lieutenant Gouverneur du Territoire est nommé par le Gouvernement central. Sur l'organisation politique du Territoire voir WIKIPEDIA.

 

Une visite surprise chez VUDHAVI KARANGAL !!!!!
Une visite surprise chez VUDHAVI KARANGAL !!!!!
Une visite surprise chez VUDHAVI KARANGAL !!!!!
Une visite surprise chez VUDHAVI KARANGAL !!!!!
Une visite surprise chez VUDHAVI KARANGAL !!!!!

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 06:05

Nos amis de ENFANTS DES RUES DE PONDICHERY - BRETAGNE nous annoncent une très belle soirée artistique samedi 18 février à partir de 20h à BETTON, à la Galerie Espace Expo.

C'est la Chorale de l'Illet qui s'y produira, dirigée par Eleonore LELAMER, avec la participation du trio vocal "The Ladies" !

Le répertoire proposé sera constitué de chansons du monde - pour voyager dans le temps et l'espace - ainsi que du jazz.

La participation est libre, et sera intégralement reversée à notre association pour être affectée à nos partenaires de Pondichéry, l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL en particulier.

 

Ci-après une vue du spectacle de l'année dernière.

Annonce d'un Concert de Chorale en Bretagne !!

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 15:23

Cet article, paru dernièrement sur le site de l'antenne de Nancy de l'association Les Orphelins de Pondichéry, est reproduit grâce à la gentillesse de son animatrice, Françoise Simonot-Lion.

Nous sommes sept scouts-compagnons, quatre garçons et trois filles, de 18 à 20 ans appartenant au Groupe Notre-Dame de Lourdes de la XI ième de Nancy. Nous sommes partis pendant un mois cet été du 18 juillet jusqu'au 16 août 2016 en stage de solidarité internationale en Inde du Sud, plus précisément à Pondichéry, ancien comptoir français dans le Tamil Nadu.
C'est avec grand plaisir que nous voulons témoigner de cette magnifique expérience vécue à Vudhavi Karangal comptant deux orphelinats de 130 garçons et 84 filles âgés de 4 à 25 ans.
Après avoir trouvé notre destination sur Internet grâce aux sites des "Enfants des Rues de Pondichéry" et de l'antenne de Nancy des "Orphelins de Pondichéry", nous nous sommes réunis de nombreuses fois au cours de l'année 2015-2016 pour élaborer notre projet. Pour le financer nous avons fait des extra-jobs (emballage cadeaux pour les fêtes, services aux mariages, ventes de gâteaux et création d'un site de dons kisskissbankbank).

Enfin prêts pour le départ nous avons effectué un vol de 12h, Francfort Chennai, avec une escale dans le sultanat d'Oman. Arrivés à Pondichéry nous nous sommes installés dans une chambre pour sept dans la guesthouse qui sera notre lieu de résidence durant tout notre séjour.
Dès le lendemain nous avons fait la connaissance d'Alice, fondatrice de Vudhavi Karangal qui nous a accueillis très chaleureusement. Ensuite nous avons découvert les lieux et leurs pensionnaires. Une grande maison Tamoule entourée d'un jardin accueillait les filles. A quelques kilomètres de là, un bâtiment de trois étages était destiné aux garçons.
Très vite nous avons fait connaissance avec les jeunes en échangeant en anglais. Tous semblaient heureux de nous voir. Nous étions rassurés et prêts à passer un mois en leur compagnie !

Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016

Une journée type se déroulait de la façon suivante :

  • Matin : travaux divers dans le bâtiment en construction destiné aux plus grands (peinture, ponçage de grilles, aide à la maçonnerie). Tous ces travaux, effectués dans la bonne humeur étaient supervisés par le mari d'Alice, Maran, qui nous guidait de ses bons conseils.
  • Déjeuner sur place
  • Après-midi : Jeux partagés avec les enfants à leur retour de l'école et aide à la préparation du repas du soir.
Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016 Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016

Les moments que nous préférions étaient ceux où nous étions en contact direct avec les jeunes et où nous avions plaisir à partager leurs activités : atelier dessin, musique, danse. C'était un vrai bonheur de les observer et de voir combien ils étaient sérieux, concentrés lors de ces réalisations. Nous aimions aussi les voir se détendre en courant dans la cour après les poules, le chien ou le chat ! Nous leur avons appris des chants et des jeux scouts.

Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016 Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016

Ce qui nous a surpris c'est de constater qu'ils étaient très disciplinés lors notamment des repas qu'ils allaient prendre dans l'ordre, rang par rang sans bousculade. Ils récitaient avec grand sérieux une forme de prière en remerciement du repas, ces enfants pouvant être hindous, musulmans ou chrétiens.

Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016

Quand nous arrivions le matin à l’orphelinat et en repartions le soir ils se précipitaient vers nous pour nous saluer et nous étions extrêmement touchés par leurs sourires et leur enthousiasme.

Les quatre derniers jours de notre projet nous sommes partis à la découverte des villes proches de Pondichéry et nous avons pu admirer les temples hindous et leurs sculptures très pittoresques, comme ceux de Chidambaram (Temple Thillai Nataraja) ou de Thanjavur (Temple de Brihadesvara).
De retour à l'orphelinat nous avons participé le 15 août à la fête de l'Indépendance qui a donné lieu à de multiples réjouissances (danses, théâtre, chants). C'était à la fois très gai mais aussi très émouvant pour nous, en particulier quand Alice a prononcé le discours de remerciements qui nous était destiné. Beaucoup d'entre nous n'ont pu retenir leurs larmes tant nous étions tristes de quitter cette grande famille qui nous avait accueillis avec tant de chaleur.

Des scouts de Nancy chez Vudhavi Karangal en été 2016

Cette expérience sera pour nous très marquante. Nous n'oublierons jamais les visages souriants de ces enfants pourtant si éprouvés par la vie qui ont su nous donner leur confiance et étaient tellement heureux de partager leur quotidien avec nous.
Nous sommes admiratifs devant la force et le courage d'Alice et Maran qui avec tant de conviction et d'amour parviennent à redonner à ces enfants l'espoir d'une vie où ils pourront se réaliser au mieux de leurs espérances.
Nous avons aussi beaucoup d'estime pour tous ceux, qui en France, comme Agnès, Françoise, Michel et tant d'autres, se mobilisent avec constance et efficacité pour soutenir cette si belle action au service des enfants.

Marie-Ly

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry

Présentation

  • : Les Enfants des rues de Pondichéry
  • Les Enfants des rues de Pondichéry
  • : Blog pour faire connaitre notre action à Pondichéry (Inde du Sud) en faveur des enfants vulnérables: orphelins, enfants abandonnés, handicapés etc. Nous travaillons avec des partenaires Indiens.
  • Contact

facebook   rss logo copy