Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 19:06
Salomé chez Vudhavi Karangal: deuxième !!

Salomé, étudiante à l'INSA de Toulouse, vient d'effectuer son deuxième séjour de volontaire chez VUDHAVI KARANGAL ! Une ancienne, en quelque sorte !! En effet, Salomé faisait partie du groupe 2015 de l'INSA de Toulouse *. Déjà, l'an dernier, elle avait prolongé son séjour d'une semaine, en renonçant, avec sa copine Camille, à se joindre aux autres étudiants partis faire du tourisme dans les états du sud. C'est dire que Salomé a attrapé le virus !!

Cette année elle a travaillé sur le chantier du YOUTH HOME, dans une équipe de 7 scouts originaires de Nancy.

* INSA Toulouse 2015: le récit de Camille et Salomé.

Et voici son récit 2016, un récit très vivant, jugez-en !

Une soirée avec mes Boys ! Ce jour là je suis arrivée vers 15h à l'orphelinat des garçons. Quelques uns étaient déjà là, et comme à chaque fois ils se sont précipités pour me serrer la main et me demander comment j'allais. Je vais toujours bien quand je suis là bas. Heureuse de les retrouver alors même que je les ai vus toute la journée de la veille. J'ai pris l'habitude de ne pas les déranger en arrivant, je m'assois sur les marches devant le réfectoire et j'attends. (J'adore ces marches, elles ont quelque chose que toutes les marches n'ont pas, n'est ce pas ? Allez savoir quoi !) Habituellement en 2 minutes à peine il y a forcément un garçon qui vient me demander de le suivre («Salomi follow me», c'est leur blague à eux) et je vais assister à un des cours des petits ou aider les grands dans la cuisine qui commencent déjà à préparer à manger pour le soir. Mais aujourd'hui rien de tel ; ce sont les surveillants (qui ne surveillaient rien du tout à ce moment là) qui m'ont appelée pour que je vienne écouter la radio avec eux. À chaque chanson j'avais le droit à la traduction des paroles. Je n'en ai compris aucune. Mais on a rigolé ! Au fur et à mesure tous les garçons sont rentrés. Arrive l'heure du goûter, puis des jeux dans la cour. Déjà lorsque j'étais avec le groupe de scouts, j'étais épuisée au bout de 10 min à courir partout et on était 8 à jouer avec eux. Là j'étais toute seule ! Une cinquantaine de p'tits bad boys qui courent partout et que tu dois attraper c'est pire que les JO de Rio. Mais pour eux on ferait n'importe quoi. Même la course à quatre pattes avec 35 degrés sur le thermomètre. Après ça, j'ai fait une petite pause tout de même. Les plus jeunes commencent leurs devoirs et je discute avec les plus grands. Cette année c'est encore mieux que l'an passé parce qu'ils ne sont plus du tout timides et ils me racontent volontiers leur journée. Plus tard les répétitions ont commencé. En ce moment ils préparent un spectacle pour fêter, le 15 août, l’Independance Day. Gros show en perspective (guirlandes à foison, jeux pour la journée, musiques, théâtre, danses de folie, pop corn, barbe à papa and Co pour le soir). Autant dire qu'il y a du boulot ! Et ce jour là justement, pendant les répétitions, j'ai découvert que c'étaient les plus grands (qui eux sont maintenant des Dancing Masters) qui inventent la chorégraphie et l'enseignent aux Moyens. C'était encore un moment incroyable. Au départ les grands sont entre eux et proposent différents mouvements pour faire la chorégraphie : c'est le bordel, ça parle de partout, ça propose des mouvements et surtout ça rigole ! Ils ont des fous rires dès qu'un de leur pote fait une proposition pourrie. Mais malgré ces rigolades ça avance vite ; en très peu de temps ils ont déjà la moitié de la chorée de prête. Et alors là, changement d'ambiance, il faut l'enseigner aux Moyens. Ils passent en mode Teacher et prennent leur rôle très au sérieux. Je revois encore Selvam, assis tel un King sur sa chaise en train de regarder si tout le monde y arrive. Et dès que la sonnette a retenti pour qu'on aille se mettre à table, son sourire a réapparu. C'est vraiment à voir ! La répétition de théâtre aussi est à voir. Je ne comprenais rien à la pièce mais je n’ai pas arrêté de rigoler ! On aurait dit le bêtisier d'un film. Ils enchaînaient les erreurs de dialogue et mettaient un temps fou à se reconcentrer pour au final se planter à nouveau. Autant dire que ce ne sont pas encore des Actor Masters. Mais vu leur capacité d'apprentissage je suis certaine qu'ils vont bientôt le devenir. Bref, après le manger la journée est loin d'être terminée pour les plus grands. Il y a encore des devoirs, un peu de musique à faire, toujours quelque chose à bouiner* dans l'atelier et même une surprise à préparer. Ce sont mes Big Boys qui m'ont montré la vidéo surprise qu'ils préparaient pour fêter le 25ème anniversaire de l’orphelinat. Ce n'était que le début mais déjà des larmes ont coulé sur mes joues encore rouges à cause des piments du dîner. Ils font ça pour remercier Alice et Maran, et c'est très émouvant de voir à quel point ils sont reconnaissants de tout ce qu'ils font pour eux. Il était déjà 22h30 quand justement ces derniers sont arrivés pour faire le point quotidien. Et c'est en me disant au revoir qu'un des garçons m'a dit qu'il ne voulait pas que je reparte en France. J'ai bien failli fondre en larmes devant lui... Le klaxon a retenti et on est partis. Comme quoi, rien qu'en passant une soirée avec eux on peut à la fois pleurer et se marrer ! Mais quoi qu'il en soit ce sont de merveilleux moments !

* traduction : bidouiller !

Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.
Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.
Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.
Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.
Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.
Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.

Salomé sur le chantier, puis avec les pensionnaires, le jour de la fête de l'Indépendance.

A gauche, préparation du spectacle. Au centre avec les scouts de Nancy. A droite tout le monde est honoré comme il se doit.A gauche, préparation du spectacle. Au centre avec les scouts de Nancy. A droite tout le monde est honoré comme il se doit.A gauche, préparation du spectacle. Au centre avec les scouts de Nancy. A droite tout le monde est honoré comme il se doit.

A gauche, préparation du spectacle. Au centre avec les scouts de Nancy. A droite tout le monde est honoré comme il se doit.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry