Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:21

Le 16 janvier dernier, 21 élèves du Collège et Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis ont passé une partie de leur journée avec les pensionnaires, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. Cette rencontre était organisée par Sylvie Lobbedez, professeur et coordinatrice des échanges de son établissement.

Ces rencontres sont importantes pour tous. Pour les pensionnaires de Vudhavi Karangal, c'est un témoignage de l'intérêt manifesté pour eux par des jeunes étrangers. C'est un moment d'échange.

Des élèves français, de Terminale, Première et Quatrième, nous racontent leur expérience.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Julien D., élève de Terminale

Nous, 21 jeunes français de la Côte d'Azur, sommes allés rendre visite aux orphelins, garçons et filles, de VUDHAVI KARANGAL. C'était une réelle leçon de vie. Ils nous ont enseigné leur maîtrise de la cuisine et avons appris à vivre comme ils le font tous les jours. Ils respirent la joie et regorgent d'énergie. Je pense vraiment que cette association est un ascenseur social, elle permet à des enfants nés dans l'inégalité d'exploiter leur potentiel en ayant accès à une éducation de qualité et cela dans une ambiance de vie chaleureuse. Ces enfants, qui n'ont pas eu beaucoup de chance dans la vie, sont aujourd'hui heureux, et cette joie était, lors de notre rencontre, contagieuse.
Ce que permet
VUDHAVI KARANGAL est une leçon de vie et j'admire les gens qui font fonctionner cette association depuis maintenant plusieurs années.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Le témoignage de Mathilde, élève de 4ème

Pendant notre séjour en Inde, nous avons fait des choses inoubliables et fantastiques, et l'une d'elles était la visite de deux orphelinats.
Mais nous n'avons pas seulement découvert comment ils vivaient, nous avons appris à les connaître au cours d'une matinée. Le premier était celui des garçons. Quand nous sommes entrés, les orphelins étaient tout souriants et nous bombardaient de questions. Après avoir déposé quelques peluches, livres, affaires scolaires ou vêtements, et visité l'orphelinat, nous nous sommes tous réunis sous une espèce de préau et nous avons préparé ensemble le repas. En épluchant les légumes, on se parlait, on rigolait (si un jour on m'avait dit que j'éplucherais des légumes à l'autre bout du monde en me marrant avec des Indiens et des Français, je ne l'aurais jamais cru ). Après la séance de découpage, nous avons joué avec eux. Quand le repas fut prêt, nous nous sommes réunis une nouvelle fois et nous nous sommes tous assis sur des tapis et avons mangé avec les mains. A peine le repas fini, nous devions déjà repartir et passer l'après-midi à l’orphelinat des filles. Quand nous sommes arrivés, je pense qu'on était tous un peu mal à l'aise car elles étaient en plein repas. Donc nous en avons profité pour le visiter, nous avons vite remarqué qu'il était plus petit que le premier. Puis nous sommes redescendus dans la cour où nous avons partagé de la canne à sucre. Personnellement, je trouve que les filles nous ont plus vite intégrés à leurs groupes en nous appelant
akka/sister pour les filles et brother pour les garçons. Certains d'entre nous ont même pu jouer au badminton. Nous avons même pu rencontrer Alice, la fondatrice des orphelinats. Cette journée restera gravée dans nos mémoires. En France, on se plaint tellement, mais en Inde ils n'ont rien mais ils ont le sourire ; et nous on a tout et on fait la gueule. On nous a expliqué, et ça je trouve que c'est le plus important : que l'essentiel pour eux n'était pas ce que nous apportions, mais c'était que nous soyons là pour eux.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Matteo, élève de Première

Pour ma part, je trouve que cette sortie pour passer du temps avec ces enfants était une excellente initiative. Je sentais que ces enfants avaient besoin de rencontrer de nouvelles personnes (qui sont en plus étrangers et blancs). J’ai du coup beaucoup apprécié tout ce qu’on a pu faire avec eux, comme les danses, préparer le repas de midi, parler avec eux, prendre pas mal de photos aussi. C’était une rencontre importante et bénéfique, qui m’a permis de me rendre compte de la chance que nous avons d’être entre de bonnes mains et dans de bonnes conditions de vie. Je vous remercie encore d’avoir réussi à organiser cette sortie qui restera à jamais gravée en moi.

 

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Témoignage de Mabel, élève de Première

Dans la matinée nous sommes arrivés dans une petite rue. Il était difficile de nous orienter, méconnaissant cette nouvelle ville. Ici, ce trouvait l'orphelinat des garçons. Nous sommes entrés et un grand nombre de petits enfants s'agitaient en nous souriant. Une insouciance et un petit bout de bonheur qui prévalait face à leur situation défavorable. Ils avaient envie de jouer avec nous, ils venaient à notre rencontre sans aucun signe de méfiance et seulement un espoir lisible dans leurs grands yeux noirs de voir une main se tendre et de recevoir un sourire en réponse au leur. Ils ont dansé, puis nous avons préparé à manger et partagé ce repas avec eux. Une fois le repas terminé nous avons dû les quitter pour nous rendre à la structure qui accueillait les filles. Nous sommes arrivés dans une maison traditionnelle où, moins nombreuses et silencieuses, les filles étaient encore en train de manger. Après la visite des locaux, elles avaient terminé leur repas et nous les avons retrouvées dans la cour où elles nous ont appris de nombreux jeux et nous ont offert de la canne à sucre. La journée s'est écoulée très rapidement en compagnie de ces enfants et nous ne voulions plus les quitter. Ils ont été une preuve que la vie s’apprécie avec ce que l'on possède, avec simplicité.

Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL
Le Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGALLe Collège et le Lycée International de Valbonne-Sophia Antipolis chez VUDHAVI KARANGAL

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry