Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 14:28

A009-Laetitia-et-VKG 2015

Laetitia, volontaire dans une ONG à Pondichéry, consacre une partie de son temps libre à faire des activités manuelles avec les fillettes recueillies par Alice Thomas, directrice-fondatrice de Vudhavi Karangal, orphelinat pour enfants abandonnés.

Son récit:

 

"Depuis quelques semaines, chaque samedi, je passe quelques heures avec les petites filles d’Alice pour faire des activités manuelles : dessins, handicraft, peinture… Même si nous ne parlons pas la même langue, nous arrivons à nous comprendre, simplement par des gestes, des mimes… ce qui nous fait bien rire, sans compter qu’elles usent de beaucoup de patience pour m’enseigner le tamoul !

Le caractère de chacune se révèle au travers des activités manuelles : alors qu’Aruna Devi dessine vite et est toujours la première à avoir terminé, Goumadi est très appliquée et préfère se mettre un peu à l’écart pour prendre le temps de bien finaliser son dessin. On sent que Shitra a besoin de reconnaissance : elle vient régulièrement s’assurer que ce qu’elle est en train de faire est bien. Et puis, il y a celles qui font de tout petits dessins dans le coin d’une feuille, et les autres à qui, au contraire, une feuille ne suffit pas. Il y a celles qui utilisent le plus de couleurs possibles et celles qui s’attachent à trouver le mix le plus harmonieux.

Ces petites filles au caractère bien trempé respirent la joie de vivre et la générosité : toujours à l’affut d’une nouvelle idée, d’un nouveau moyen de se faire comprendre, de me faire partager leur joie et leur vie quotidienne. Mais ce qui me frappe le plus, c’est la solidarité qu’il y a entre elles : elles sont toujours attentives à ce que chacune ait sa place, son matériel… Les plus grandes aident les plus petites, leur expliquent et leur montrent ce qu’il faut faire.

Ces quelques heures passées ensemble sont un pur moment de bonheur, de partage et d’échanges, et qui prouvent que l’on a beaucoup à apprendre des enfants indiens : alors qu’en Occident, on a tendance à mesurer le bonheur par les biens possédés, la réussite financière et professionnelle, ces petites filles nous montrent que l’on peut être heureux en possédant peu, mais en partageant beaucoup."

Laetitia

 A009-Laetitia-et-VKG 1839

 

A009-Laetitia-et-VKG 1857

A009-Laetitia-et-VKG 1897

 

A009-Laetitia-et-VKG 1902

 

A009-Laetitia-et-VKG 1850

Partager cet article

Repost 0