Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 06:16

 

Séverine (photo de gauche) et Caroline (photo de droite), deux jeunes étudiantes volontaires chez Vudhavi Karangal, en mars et avril derniers.

Leur récit:

"Nous avons organisé un voyage de plusieurs mois en Inde. Et comme nous voulions donner de nous, aider et apporter notre soutien à des enfants défavorisés, nous avons pris contact avec l’association Les Enfants des Rues de Pondichéry. C’est comme ça que nous avons commencé à faire connaissance avec l’orphelinat VUDHAVI KARANGAL.

Arrivées à Chennai, on s’est rendues directement à Pondichéry pour y rencontrer Alice Thomas, la directrice de Vudhavi.

Après avoir discuté avec Alice, à son domicile, nous sommes allées à l’orphelinat pour une première rencontre avec les enfants, découvrir cette structure et son fonctionnement et pour une première familiarisation avec tout ce petit monde. Quelques jeux pour se présenter et on voit déjà les premiers sourires des enfants et la curiosité dans leur regard.

Les travaux pour la construction du nouvel orphelinat pour les filles à T.N.Palayam mobilisaient beaucoup les responsables, et donc notre intervention chez les garçons était d’autant plus bienvenue.

On s’est occupées du groupe des plus petits, de 3 à 10 ans. Au programme des animations l’après midi : activités manuelles, artistiques et sportives, des jeux, du jardinage, des sorties à l’extérieur pour aller au terrain de jeu du Boat House tout proche. Un vrai moment de joie pour ces enfants de pouvoir sortir de l’enceinte de l’orphelinat et avoir un terrain de jeu libre.

Quelques petits problèmes de communication au départ, les plus petits ne parlant pas anglais. Mais la langue n’est jamais une barrière infranchissable, car avec les enfants on a un langage universel : gestes, mimes, rires, sourires, intonations… !! Avec les enfants, le corps est le premier langage pour communiquer, gestes et expressions corporelles suffisent pour se comprendre.

Ces activités étaient prévues pour quelques semaines seulement, mais le contact avec les enfants et les autres jeunes de l’orphelinat ne faisaient que se développer au fil des jours. Et notre investissement dans la structure, pour ces enfants, également. Avec tout ça, nous sommes restées finalement deux mois avec eux !

Apres avoir constaté le nombre de bobos, de petites blessures mal soignées, d’infections, de problèmes de peau etc., on a pris l’initiative d’agir. Après les activités de l’après midi et la douche, nous leur avons apporté des soins de premiers niveau. Avec nos peu de connaissances et compétences dans ce domaine, on a quand même réussi à mettre en place une petite infirmerie.

Au final, un temps de « Bobologie », où l’on s’occupait d’abord des plus petits et qui s’est ouvert aux plus grands par la suite. Ce petit temps nous a rapprochées de tous les jeunes et nous a permis de nous intégrer et participer pleinement à la vie de Vudhavi Karangal.

Et cette initiative était doublement bénéfique pour eux : une opportunité de prendre conscience de l’importance de s’occuper de soi, de son corps et de sa santé.

Et c’était aussi pour eux un moment d’attention, d’une certaine exclusivité, où l’on s’occupait attentivement d’eux.

Pour essayer de pérenniser tous ces petits comportements après notre départ, ce moment d’infirmerie s’est transformé quelque peu en atelier où l’on expliquait et commentait chaque soin, à l’attention des plus grands, afin qu’ils comprennent l’intérêt et comment faire, pour qu’ensuite ils puissent prendre la relève. On leur a aussi aménagé une pharmacie complète en les incitant à l’utiliser de manière autonome.

Ce séjour à l’orphelinat a été une expérience très enrichissante pour nous, sur le plan culturel, personnel et émotionnel. Ces enfants nous ont beaucoup transmis, et nous ont donné beaucoup, simplement par leurs sourires et leur joie qui s’affichait dans leurs yeux. Le contact et les liens se sont développés et fortifiés, ainsi que notre investissement dans cette structure qui nous a laissé prendre des initiatives, accordé une grande autonomie et une liberté d’action et de gestion, et permis de nous impliquer fortement dans leur quotidien.

C’est une vraie chance pour ces enfants, d’être accueillis chez Vudhavi Karangal qui leur donne une réelle opportunité d’éducation, de formation, d’intégration, d’ascension sociale, et aussi une opportunité d’ouverture sur le monde et sur soi. La venue de volontaires étrangers est une chance pour eux d’approcher des cultures et des pays différents, de découvrir la diversité, de rencontrer et d’apprendre d’autres horizons… D’autant plus que ces volontaires viennent exclusivement pour eux, pour leur donner et transmettre quelque chose."

Séverine et Caroline

 

 

 

 

 

    

                                      

Partager cet article

Repost 0
Séverine et Caroline - dans Toute l'actu de VUDHAVI KARANGAL