Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 15:56

A027-Sourdun 3343Une journée d’échanges entre 19 élèves de 2nde de la région Parisienne, encadrés par 2 professeurs, Emilie et Chloé, avec les garçons et  les filles de Vudhavi Karangal.  Un séjour à Pondichéry sérieusement préparé depuis de longs mois. Une collecte de fonds a permis aux élèves d’offrir à Vudhavi Karangal des dons en nature, un peu à la mode indienne… Merci et bravo à toutes ces filles et garçons pour leur générosité !


Le récit de Claire :


Je m’appelle Claire. J’ai 15 ans et je suis élève à l’Internat d’Excellence de Sourdun*. C’est un nouvel établissement créé en 2009. Il accueille des jeunes sélectionnés sur dossier et a pour objectif de nous mettre dans les meilleures conditions pour avoir de meilleurs résultats, développer nos connaissances culturelles et devenir des citoyens actifs et responsables.

C’est grâce à l’Internat que nous, la classe de 2nde B, avons pu nous rendre en Inde. Lors de l’organisation du voyage, notre professeur a décidé d’établir un partenariat avec l’Association des Enfants des Rues de Pondichéry. Nous avons tout de suite été emballés par cette idée.

 Après tant d’impatience, le jour tant attendu de la visite des orphelinats est arrivé. C’est le 14 janvier 2010 : une journée inoubliable qui restera à jamais gravée dans les mémoires des élèves de 2nde B.

Depuis deux mois nous préparions notre venue : nous avions déjà aperçu le visage des enfants sur le blog et via des photos, mais nous allions les découvrir ce jeudi.

Nous sommes arrivés à l’orphelinat Vudhavi Kharangal un peu avant midi, ce qui nous a permis d’aider les garçons à préparer un repas traditionnel. A notre grande surprise, les enfants paraissaient tout heureux et la visite d’étrangers n’avait pas l’air de les déranger. Après la préparation du repas, un moment d’échange avec les garçons : nous avons joué, chanté et dansé avec eux. Après le repas, nous avons eu la chance de voir un petit spectacle de musique, chant et danse. Les enfants sont très éveillés à la culture artistique. Le temps est passé vraiment très vite, et c’est déjà l’heure de nous rendre à l’orphelinat pour filles.

Un tout autre accueil nous attendait : en effet, contrairement aux garçons qui sont 105, les filles vivent en petit groupe étant donné que l’orphelinat n’est ouvert que depuis quelques mois. Elles sont plus réservées : elles sont moins habituées à voir des étrangers.  Une fois la phase d’observation passée, les langues se sont déliées : les fillettes se sont mises à danser et à chanter, puis nous avons dessiné avec elles, communiqué avec quelques mots d’anglais et via les gestes.

La fin de la journée approchait. C’est alors que nous avons rencontré Alice, la dame au grand cœur, accompagnée de son mari. Nous avons été stupéfaits par la bonté de cette dame qui s’occupe de tellement de personnes. Nous avons été très touchés par sa venue et par le présent qu’elle nous a fait : nous avons tous été très émus par son geste. Je suis très admirative envers cette dame et son mari et je tiens à leur rendre hommage car sans eux, ces institutions ne pourraient pas exister. Ils donnent tout leur temps pour sortir ces enfants de la misère et les éduquer.

Merci de nous avoir ouvert vos portes ; nous espérons que ce partenariat durera encore longtemps.

Claire, élève de 2nde B de l’Internat d’excellence de Sourdun*

 

Cliquez ICI  pour voir l'album photo

Partager cet article

Repost 0
Les enfants des rues de Pondichéry - dans Toute l'actu de VUDHAVI KARANGAL