Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 14:44

 

VUDHAVI KARANGAL accueille depuis plus de 20 ans des enfants abandonnés par leur famille. Des enfants issus des couches les plus pauvres du Territoire de Pondichéry et de l’état du Tamil Nadu. Des enfants originaires de basses castes, des Dalits (les Intouchables), ou de tribus, comme les gitans.

 

Des enfants qui ont connu la malnutrition, la violence, le rejet, le mépris…

L’objectif d’Alice et de son mari Maran, fondateurs de VUDHAVI KARANGAL : faire de ces enfants des citoyens honnêtes, responsables, autonomes… Vaste programme, n’est-ce pas ?

 

En 2004, l’effectif de VUDHAVI KARANGAL était de 35 garçons. Depuis, grâce au financement provenant de diverses sources, dont LES ENFANTS DES RUES DE PONDICHERY, l’effectif des enfants recueillis et hébergés a pu augmenter. Il atteint depuis quelques semaines 170 enfants : 120 garçons et 50 filles.

Leur âge ? A partir de 3 ans un enfant peut être admis. Les plus âgés ont 24 ans. En effet, il s’agit d’une famille ! Les jeunes gens quittent VUDHAVI KARANGAL lorsqu’ils ont terminé leurs études et ont un métier. Et qu’ils sont mariés. Une grande fête marquera cet événement.

Depuis quelque temps le besoin de disposer d’un espace dédié aux garçons de plus de 18 ans se faisait sérieusement sentir.

 

Qu’on en juge : ils sont au nombre de 18, dont 3 travaillent en ville. Les autres étudient.

Ils dorment dans le réfectoire : chaque soir les tables sont entassées, et le matin, très tôt  elles sont remises en place car les petits se lèvent vers 5h30. Et les "grands" n’ont pas de local dédié où ils pourraient travailler au calme : on les voit donc un peu partout avec leurs cahiers et leurs livres, au milieu de l’effervescence des petits et des moyens, ce qui peut entraîner des frictions…

 

Il a donc été décidé de construire un bâtiment dédié, le YOUTH HOSTEL, sur un terrain situé presque en face du bâtiment principal, là où fonctionnait un élevage de poissons d’aquarium, le « Fish Farm » de VUDHAVI KARANGAL.

 

1-Fish farm

 Fish Farm

   

 

2-Fish shop

 Fish shop

 

Ces poissons d'aquarium étaient vendus en ville dans une petite échoppe située sur la principale rue, la Mahatma Gandhi Road, et ont longtemps représenté une source de revenus appréciable pour l'orphelinat.

Quels sont les avantages apportés par la future organisation?

 

  • avant tout de meilleures conditions de travail pour ces garçons qui étudient et préparent leurs examens,

 

  • plus de place pour les petits dans le bâtiment principal,

 

  • la disponibilité de la cour pour les enfants, car les véhicules (voiture, cars, motos, bicyclettes) qui y sont actuellement garés seront remisés au RDC du nouveau bâtiment.

 

 

Il a donc été décidé il y a près de 3 ans de lancer ce nouveau projet qui comporte 2 volets : l’acquisition du terrain et la construction.

 

L’acquisition du terrain a été finalisée début 2013 ; les travaux seront réalisés au fur et à mesure de l’obtention du financement…

 

En avril les travaux commencent par la démolition partielle des structures existantes et la réalisation des fondations, puis s’arrêtent.

3-Etat en juin L

 

Ils redémarrent à la mi-juillet avec l’arrivée d’un groupe de 14 volontaires de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse . 

4-La démolition-1 L 

 

5-La démolition-2 L

   

 

6-La construction L

 

 

Bien entendu, les futurs bénéficiaires de YOUTH HOSTEL participent activement au chantier !

 

Dans la mesure des disponibilités financières, le calendrier actualisé des travaux est le suivant : achèvement du gros œuvre du RDC fin août, achèvement du gros œuvre du 1er étage fin octobre, achèvement total du bâtiment fin décembre, tout ceci étant réalisé sous la houlette de  Maran, l'incontournable maître d'œuvre .

 

  7-Maran, Chef du chantier L

 

A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry - dans Toute l'actu de VUDHAVI KARANGAL