Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 08:28

Je dois vous l’avouer, j’en suis resté le c.. par terre !

Heureusement, j’étais assis à même le sol.

Alors voilà, j’étais chez Alice, mardi dernier (le 21 juillet…). Elle se tourne vers moi, et me dit qu’elle a un secret à me confier…

Et elle me parle de la création d'un "Observation home" pour filles…

De quoi s’agit-il ?

Eh bien, la nouvelle directrice du WELFARE DEPARTMENT du Territoire a souhaité avoir dernièrement un entretien avec Alice. Pour lui dire qu’elle avait entendu beaucoup de bien de ce qui était fait chez VUDHAVI KARANGAL. Puis elle lui dit qu’elle voudrait bien visiter l'orphelinat des filles.

Et qu’elle fait appel à Alice pour créer un "OBSERVATION HOME" pour filles.

Un Observation Home est une institution prévue par le JUVENILE JUSTICE ACT, devant accueillir des filles de 8 à 18 ans qui ont contrevenu à la loi. En anglais « children in conflict with Law ».

Il s’agit concrètement de vol, prostitution, trafic de drogue, trafic d’enfants…

On considère que ces filles sont en fait des victimes d'adultes.

Il faut savoir qu’il n’y a pas encore d’Observation Home pour filles sur le Territoire de Pondichéry, et même dans de nombreux États de l’Union Indienne. Par contre il existait un Observation Home public pour garçons. La Directrice du Welfare Department préfère confier cette mission à une ONG plutôt qu’à un nouvel organisme directement géré par l’Etat…

Le but de cet organisme : « reformation », c’est à dire qu’il s’agit de « redressement ».

Bien sûr il y a un financement du Territoire à la clé…

Une licence est accordée pour une période d’essai de deux ans. Démarrage le 15 août…Avec deux « pensionnaires ». Un maximum de 25 est prévu.

Dans 3 semaines !!!!

Alice me dit qu’il ne lui a pas été possible de refuser.

Aujourd’hui elle m’a expliqué pourquoi il ne lui était pas possible de refuser : c’est sa conscience qui l'empêche de dire non…

Alors voilà !!!

En un rien de temps, Alice a :

  • Trouvé une location située dans le village ABISHEGAPAKKAM, voisin de T.N. Palayam : bail signé, avance de fonds versée pour des travaux d’adaptation.
  • Lancé le recrutement de personnel qualifié et sûr.
  • Établissement d’un emploi du temps détaillé pour les « étudiantes ».
  • Pris des contacts avec des personnes expérimentées.

C’est incroyable. Mais vrai…

Admirable aussi, je dois dire…

LE POINT AU 23 AOÛT

Les deux premières jeunes filles, âgées de 15 ans, sont arrivées depuis 48 heures dans un bâtiment entièrement fonctionnel.

En moins d’un mois TOUT a été réalisé : portes, fenêtres, grilles de protection, électricité, branchement d’eau, peinture, téléphone, Internet, système de vidéo surveillance, cuisine, recrutement du personnel, gardiennage jour et nuit etc etc !

Michel Berthet

* Il s'agit, bien sûr, d'Alice Thomas, fondatrice et directrice de l'orphelinat VUDHAVI KARANGAL.

Le bâtiment, état au 29 juillet...

Le bâtiment, état au 29 juillet...

Le panneau signalant le nouvel "Observation home"

Le panneau signalant le nouvel "Observation home"

Le bâtiment au 29 juillet, aux couleurs habituelles de Vudhavi Karangal.

Le bâtiment au 29 juillet, aux couleurs habituelles de Vudhavi Karangal.

La cour en travaux.

La cour en travaux.

Le système de vidéo surveillance.

Le système de vidéo surveillance.

L'emploi du temps dela semaine est affiché.

L'emploi du temps dela semaine est affiché.

Les livres qui devront être lus et commentés par les "pensionnaires": Gandhi, Nehru, Abdul Kalam entre autres...

Les livres qui devront être lus et commentés par les "pensionnaires": Gandhi, Nehru, Abdul Kalam entre autres...

et les travaux sont terminés...

et les travaux sont terminés...

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 06:13

Ph. Godard contribue depuis plusieurs années à notre rubrique "LIBRES PROPOS"

via des articles pertinents et parfois impertinents...

Voici donc sa bio, par lui-même:

Nouvelle bio de Philippe Godard, par lui-même

Né en 1959, j’ai beaucoup voyagé, notamment en Amérique latine et en Inde, la dernière fois en Inde, en 2008, avec nos deux enfants. J’ai étudié des langues dites « orientales » (bengali, hindi, chinois, haoussa, amharique, quechua).

Je suis le créateur des collections « Junior Histoire » chez Autrement (26 titres), « Enfants d’ailleurs » chez La Martinière (27 titres), et le directeur de la collection « J’accuse ! » chez Syros, où j’ai créé « Femmes ! » et « Documents Syros ».

J’ai publié plusieurs essais politiques, dont Contre le travail des enfants (Desmaret, Strasbourg, 2001) et Au travail les enfants ! (Homnisphères, Paris, 2007). Nombreux articles politiques, notamment dans les revues italiennes Libertaria et A Rivista, ainsi que dans Golias, Kairos, Le Nouvel Économiste ou Les lettres françaises...

J’ai créé et animé des ateliers de lutte contre la violence et d’éveil aux langues dans un collège ECLAIR, et j’anime depuis 2009 dans divers collèges un forum de discussion libre, unique en France. Depuis le 7 janvier 2015, j’ai effectué des dizaines d’interventions dans des collèges, lycées et lycées pro, sur les thèmes du complot, des discriminations et de la violence. Je donne depuis 2011 des cours de pédagogie et de philosophie de l’éducation à des travailleurs sociaux. Je cultive depuis plus de vingt ans un potager de plusieurs centaines de mètres carrés, en bio (ni engrais de synthèse, ni pesticide, ni même anti limaces).

Bio de Philippe sur WIKIPEDIA

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 15:04
Un atelier de couture et de broderie pour les filles de VUDHAVI KARANGAL

Depuis quelques semaines l’atelier de couture et de broderie est ouvert.

C’est l’aboutissement d’un long parcours, commencé en ce qui nous concerne en 2011, avec l’achat des premières machines à coudre et à broder, grâce à un financement accordé par le UNWG – United Nations Women’s Guild, le Cercle des femmes travaillant à Genève dans les organismes de l’ONU.

Certes, les machines ont été utilisées depuis leur acquisition, mais maintenant c’est un vrai atelier permanent qui les abrite.

Le bâtiment a été financé par l’association française LES ORPHELINS DE PONDICHERY*, qui a aussi financé l’achat de machines à coudre et à broder.

Pourquoi installer un atelier de couture ?

Plusieurs raisons :

  • Tout d’abord parce qu’il y a beaucoup de travaux de couture à réaliser pour l’orphelinat lui-même : uniformes des écoles, vêtements de tous les jours, et les vêtements utilisés pour la danse…
  • Pour certaines filles de VUDHAVI KARANGAL ce sera une opportunité d’apprendre un métier qui leur permettra de travailler et de gagner de l’argent tout en restant dans leur futur foyer.
  • Et lorsque l’atelier sera bien rodé, Alice ouvrira un cours gratuit pour les filles de la commune qui sont trop souvent retirées de l’école pour aller travailler dans les champs ou affectées aux soins des petits frères…

Une femme professeur vient donner des cours le dimanche.

Maran, le mari d’Alice, a récemment reçu une formation de tailleur dispensée par l’ancien tailleur travaillant pour Vudhavi Karangal, ce qui lui permet de former les filles.

Toutes les filles de plus de 10 ans doivent suivre les cours, soit 3 heures par semaine.

Pour l’instant il n’est pas prévu que l’atelier de Vudhavi Karangal travaille pour l’extérieur, sauf exception, mais un jour cela pourrait devenir une source de revenus.

* Site en cliquant ICI

Les premières machines achetées sur financement de l'UNWG de Genève, en 2011

Les premières machines achetées sur financement de l'UNWG de Genève, en 2011

Un atelier de couture et de broderie pour les filles de VUDHAVI KARANGAL
Un atelier de couture et de broderie pour les filles de VUDHAVI KARANGAL
De gauche à droite: la professeure de couture, une étudiante et Maran le mari d'Alice

De gauche à droite: la professeure de couture, une étudiante et Maran le mari d'Alice

Le vieux tailleur qui est le professeur de Maran

Le vieux tailleur qui est le professeur de Maran

Sumathy

Sumathy

Kalpana, qui est aussi étudiante en première année de licence commerciale.

Kalpana, qui est aussi étudiante en première année de licence commerciale.

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 04:49
SUNRISE CHEZ VUDHAVI KARANGAL !!

Un bond en avant chez VUDHAVI KARANGAL!!

C’est le jour J !!!

La porte se referme !! La machine se met en route !!

25 minutes plus tard, c’est fini !!

Transfert vers la deuxième machine. Grand ronflement.

10 mn plus tard c’est la fin.

On extrait rapidement les 30 Kg de linge des pensionnaires, dûment essoré, qui sera étendu sur la terrasse, et sèchera en 10 minutes…

Il s’agit, vous l’avez compris, de la mise en route, en avril dernier, du puissant matériel professionnel de lavage et d’essorage du linge acquis grâce au don de Françoise et Denis, membres de notre association.

Il a fallu plus d’un an de tractations avec l’administration pour obtenir une réduction de la taxe sur les matériels professionnels…

Puis obtenir une augmentation de la puissance électrique fournie, construire les soubassements, un réservoir pour l’eau afin de fonctionner sans se soucier des coupures d’alimentation, les évacuations des eaux usées…

Deux garçons ont été désignés en tant que responsables de ce secteur: JOY et SURIYA.

Fréquences de lavage :

  • l’uniforme de l’école et un jeu de vêtements sont changés chaque jour,
  • les draps une fois par semaine.

Deux séances de lavage par jour, l’une le matin, l’autre le soir.

Les garçons de plus de 11 ans continuent de laver leur linge à la main.

Interview d’Alice Thomas :

« L’installation de l’unité de lavage a été un grand soulagement par l’économie de temps réalisée en retirant une charge qui pesait sur les enfants et aussi par la disparition d’une source de tension entre le management et les enfants…

Je suis très heureuse de voir mes enfants dans des vêtements toujours propres.

Un bénéfice supplémentaire: le lavage des draps. Une fois par semaine.»

Joy et Suriya Akash sont fiers de montrer la machine dont ils ont la responsabilité

Joy et Suriya Akash sont fiers de montrer la machine dont ils ont la responsabilité

et voici l'essoreuse !!!

et voici l'essoreuse !!!

JOY, pensionnaire du Vudhavi Karangal, est en première année d'un ITI (=IUT) en soudure

JOY, pensionnaire du Vudhavi Karangal, est en première année d'un ITI (=IUT) en soudure

SURIYA AKASH, pensionnaire de Vudhavi Karangal, est étudiant en ITI (=IUT) Diesel

SURIYA AKASH, pensionnaire de Vudhavi Karangal, est étudiant en ITI (=IUT) Diesel

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 03:07

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 08:30
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins

Les enfants handicapés ayant besoin de soins spécifiques sont normalement pris en charge par les centres de soins, les «Village Rehabilitation Centers », créés par Satya Special School pour accueillir les enfants des alentours proches.

Mais rapidement, est apparu le fait que beaucoup d’enfants qui avaient un handicap sévère restaient pour des raisons multiples enfermés et isolés entre les quatre murs de leur foyer par ignorance des possibilités existantes, par manque de ressources financières, par manque de moyens de transport ou impossibilité de déplacement et, dans certains cas, malheureusement, par refus de la famille de faire soigner l’enfant.

Or la plupart des enfants bénéficiaires des services de l’Unité Mobile de Soins sont des enfants également atteints de graves handicaps physiques. Aussi, l’objectif principal de l’Unité Mobile de Soins (en anglais « MTU », Mobile Therapy Unit) est-il de pouvoir envoyer, dans la maison même de l’enfant, le personnel hautement qualifié (physiothérapeutes et orthophonistes) pour, d’une part, dispenser les soins appropriés sur place, mais d’autre part, impliquer la participation de la mère ou d’un membre de la famille dans ce processus, sachant que cette implication fait intégralement partie du processus de rééducation.

Les enfants ayant plusieurs handicaps, autistes et retardés mentaux, bénéficient de ce programme ainsi que les parents de ces enfants qui sont formés sur les techniques thérapeutiques.

Les prestations de l’Unité Mobile de Soins sont réalisées sur acceptation des familles. L’Unité se rend chaque semaine à leur foyer. Quatre vingt seize enfants habitant quarante quatre villages bénéficient de ces prestations.

Deux unités mobiles sont maintenant en service. Chaque Unité comporte un physiothérapeute, un orthophoniste et un éducateur spécialisé.

Le programme MTU a démarré en 2010 avec le premier véhicule de l’Unité financé par ENFANTS DES RUES DE PONDICHERY et SANOFI-AVENTIS via le ROTARY CLUB DE PONDICHERY CENTRAL, apportant ainsi dans les villages éloignés des moyens thérapeutiques qui y faisaient cruellement défaut.

Consultation de l'article sur l'inauguration du véhicule en cliquant ICI

Traduit de la présentation* en ligne sur le site** de Satya Special School, consultation de mai 2015)

* L’article en anglais : http://www.satyaspecialschool.org/programmes/

** Le site : http://www.satyaspecialschool.org/

Le véhicule financé par notre association

Le véhicule financé par notre association

Un "Village Rehabilitation Center" créé par SATYA SPECIAL SCHOOL

Un "Village Rehabilitation Center" créé par SATYA SPECIAL SCHOOL

SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins
SATYA SPECIAL SCHOOL - L'Unité Mobile de Soins

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry - dans Toute l'actu de SATYA SPECIAL SCHOOL
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 07:52

Michel BERTHET,

Président-fondateur de l’association « EDRP-FRANCE »,

Alice et Maran THOMAS,

Fondateurs-animateurs des orphelinats « VUDHAVI KARANGAL »

Jean-Marc BERTHET,

Président de l’association « EDRP-BRETAGNE »

Sont heureux de vous faire part de la naissance d’une petite sœur

« EDRP-PROVENCE »

à La Valette du Var, le 27 avril 2015

Les parents de cette nouvelle venue sont :

Morène Gauci Présidente 06.70.10.23.54

Françoise Manfredini Secrétaire 06.18.99.25.98

Anne Bobtchev Trésorière 06.95.12.96.01

EDRP-PROVENCE est déjà entourée d’une nombreuse et active famille avec Chantal, Joëlle, Violaine, Bernard, les Alain(s), Maurice et Denis, et tous les bénévoles qui, dans la joie et la bonne humeur, répondent toujours « présent ».

L’équipe de Toulon s’est constituée au fil des années autour de Françoise Bourcier qui, il y a maintenant treize ans, avait rencontré Alice à Pondichéry et découvert Vudhavi Karangal... Françoise qui, depuis, n’a cessé d’œuvrer pour les orphelinats avec ses présentations de mode enfantine indienne à Toulon*

BIENVENUE à EDRP-PROVENCE

Et félicitations à ses parents et ses amis !

Ce nouveau maillon vient enrichir notre chaine de solidarité déjà présente en région Parisienne, en Bretagne et en Alsace.

*Prochaine présentation Dimanche 7 juin 2015, accueil à 16h

Domaine de l’Esquirol, 1227 Avenue Ganzin

83220 Le Pradet

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 07:51
MELODIE en CHOEUR et ses amis offrent un concert pour les enfants de Pondichéry

Grâce à notre cercle d’amies jardinières et choristes, notre association Les Enfants des Rues de Pondichéry, a pu réaliser une collecte importante lors d’un concert donné à l’église St Michel de Reichshoffen.

Anny Audrin, présidente de la chorale MELODIE en CHOEUR, a réussi à mobiliser une cinquantaine de choristes, ainsi que l’Orchestre de chambre de Wissembourg, l’Harmonie de Bischwiller, le pianiste Pascal Lebon, pour organiser un concert exceptionnel le samedi 28 mars 2015.

L’église était comble – plus de 400 personnes ! - et le programme musical, d’une très haute qualité et décliné dans des registres très différents, a permis au public de goûter à deux heures de pur bonheur.

Un grand merci à tous ces artistes pour leur talent et leur engagement, et au public pour sa générosité!

Gaby Philipps-Pfeiffer

Présentation de MELODIE EN CHOEUR

Présidente : Anny Audrin, Secrétaire : Elisabeth Gasser

10 impasse Charles Gounod – 67 110 Reichshoffen

Tél. : 03 88 90 48 42 Courriel : melodie.en.choeur@gmail.com

Directeur : Thomas Kern

11 rue de la Division Bonnemains – 67 110 Reichshoffen Tél. : 03 88 80 38 66

L’association propose du chant choral et de l’accompagnement musical, grâce aux 45 choristes et aux 4 musiciens. Elle propose un large répertoire de chants profanes.

Les répétitions ont lieu une fois par semaine, le mercredi de 20h à 22h à l’auditorium de la castine. L’activité est suspendue en juillet et en août, ainsi que pendant les congés de fin d’année.

Mélodie en Chœur est ouverte à toute personne souhaitant chanter au sein d’une chorale ou faire de la musique (cotisation annuelle de 2 €).

Mélodie en Chœur est dirigée par Thomas Kern. Elle donne en moyenne 3 à 4 concerts par an au profit d’œuvres caritatives choisies. Les concerts ont lieu à Reichshoffen et dans les environs. L’affiche est généralement partagée avec une autre formation musicale ou vocale.

MELODIE en CHOEUR et ses amis offrent un concert pour les enfants de Pondichéry
MELODIE en CHOEUR et ses amis offrent un concert pour les enfants de Pondichéry
MELODIE en CHOEUR et ses amis offrent un concert pour les enfants de Pondichéry

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 06:55
Pondichéry, le 21 février dernier, Alors voilà !

Alors voilà, ce jour là, nous rencontrons le Docteur Baptiste Beaulieu, de passage à Pondichéry, qui souhaite visiter l’orphelinat VUDHAVI KARANGAL. Deux jours plus tard nous lui ferons visiter la SATYA SPECIAL SCHOOL

Le Docteur Beaulieu écrit. Il a un blog : www.alorsvoila.com

Dans lequel vous trouverez, en cliquant ICI l’article écrit suite sa visite à Vudhavi Karangal et à Satya Special School.

Le Docteur Beaulieu est devenu un « supporter » de notre association !

Merci, docteur !

Le docteur Beaulieu écrit aussi des livres:

Pondichéry, le 21 février dernier, Alors voilà !
Pondichéry, le 21 février dernier, Alors voilà !
Pondichéry, le 21 février dernier, Alors voilà !

Article du journal LE MONDE, en cliquant ICI

Article du SALON LITTÉRAIRE, en cliquant ICI

Une bio succincte parue chez BABELIO, en cliquant ICI

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 14:43

L’Association Les Enfants des Rues de Pondichéry-Bretagne a organisé une rando découverte commentée le samedi 11 avril 2015.
42 personnes sont allées à la rencontre de l'histoire de BETTON au cours de cette flânerie : la cale, l'église, le prieuré, le bourg, la médiathèque, La Chaperonnais, le Manoir de la Boulais au cours d'une  balade de trois heures environ.
Une visite de certains locaux a été faite par les propriétaires actuels.
Les commentaires ont été donnés avec beaucoup de compétence par Louis-Pierre Lehagre, un passionné d'histoire locale.
Un après-midi nourrissant passé en toute convivialité.
Un pot de l'amitié a été offert au Manoir de la Boulais.
308,50 € ont été ainsi récoltés.

 

Photos Alain Rennesson
Photos Alain Rennesson
Photos Alain Rennesson

Photos Alain Rennesson

Partager cet article

Repost 0
Les Enfants des rues de Pondichéry